Recette bien-être

Garder son petit ventre bien au chaud

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous mon remède « + ultra » contre les douleurs de ventre : la chaleur.

Lors de crises de douleurs aigües (que je viens d’ailleurs de ré-expérimenté malgré mon opération récente), la chaleur est la seule chose qui me détends et vient supplanter mes sensations de douleur. Le chaud agit comme un anesthésiant et apporte une détente musculaire. Voici donc tous les moyens que j’ai trouvé pour garder mon petit ventre au chaud qu’elles que soient les situations :

Icone CoeurMon préféré : le bain chaud

Avez-vous déjà remarqué les effets de l’eau chaude sur votre corps ? En ce qui me concerne, ma folie du bain (2 fois / jour) fait partie de ma vie depuis longtemps et pas seulement pour des raisons d’hygiène et de cocooning mais surtout pour les sensations de bien-être que cela me procure. Ce rituel est mon moment « 0 douleur » à moi. En période « cool » (sans douleur), j’en profite pour m’écouter, ressentir et me détendre. Atteintes d’endométriose, nous sommes en proie aux contractures et tensions. Des études ont également démontré notre taux de stress excessivement élevé. Alors n’hésitons pas à nous autoriser cet instant détente. En période « dur-dur » (crises de douleurs), je m’immerge dans une petite quantité d’eau très chaude, juste de quoi recouvrir le bas du ventre en position allongée. Et les jambes en l’air, c’est encore mieux. En pleine crise aigüe, c’est la seule chose qui me soulage réellement et m’empêche de m’effondrer. C’est un petit espoir de mieux dans notre monde de brute. Et alors là, si vous avez accès à un jacuzzi (merci beau Papa et belle Maman), faites pêter le bikini !

Icone CoeurMiss bouillotte : une super cop’

On ne peut bien entendu pas rester dans son bain nuit et jour ? Le rêve : lire, dormir, regarder un film, écouter de la musique, prendre l’apéro… je pourrai tout faire dans mon bain ! Bon, quand je me résous enfin à en sortir, je rejoins vite ma copine la bouillotte. Je fais chauffer une grande quantité d’eau à l’avance dans une bouilloire afin de renouveler ma bouillotte sans attendre dès qu’elle perds de sa chaleur (environ toutes les 3h).  Pour ne pas se bruler, entourez-la d’une serviette. On trouve des housses de bouillottes rigolotes, pourquoi pas l’habiller pour se donner le sourire lorsqu’on l’utilise ? Placée sur le ventre en position allongée, elle m’apaise. Sachez qu’il existe aussi des des sacs de graines (cerises, riz,…) qui se mettent au micro-ondes, ce qui est rapide et pratique. Par contre je trouve que la chaleur est maintenue moins longtemps qu’avec une bouillotte à eau. La chaleur calme les contractions du ventre et permet d’éviter des tensions supplémentaires liées aux douleurs.  Et alors si vous avez 2 copines bouillottes, une calée sur le ventre et l’autre dans le bas du dos, c’est le summum ! La chaleur communique entre les reins et le bas ventre et c’est la détente assurée. Même si j’avoue l’avoir déjà discrètement invité au boulot, emmitouflée dans sa robe en polaire peluchée brodée d’un lapinou, on peut pas dire que ça fasse très jojo. Alors miss bouillotte restera ma cop’ du soir jusqu’au bout de la nuit et pour le week-end. Pour le boulot, munissez-vous de pansements chauffants. J’en ai tout un stock, en sautant sur les promos car ça coûte assez cher, dans lequel je pioche au besoin. J’en garde toujours 1 dans mon sac à mains. Ils sont composés de charbon, qui, à partir de l’ouverture, chauffent pendant 8h au moins ! Donc tranquille pour la journée et c’est très discret sous les vêtements.

Icone CoeurSortez le bidou couvert

Cet hiver, j’ai testé une sorte de ceinture souple, chaude et toute douce en angora (merci Môman <3) pour garder mon ventre bien au chaud. Résultat, je l’ai porté tous les jours. C’est devenu un indispensable. Quel confort ! Quand on est douloureuse avec le ventre gonflé, difficile de se sentir bien dans ses fringues. Cette petite ceinture fait tampon entre les élastiques des pantalons ou collants et notre peau. En plus, ça cache les marques de culotte et de poignées d’amour <3 Je souhaite m’en confectionner moi-même pour tester les matières. Je vous ferai part de mes tests.

Icone CoeurMassez-moi, massez-moi, massez-moi !

Le massage stimule la circulation sanguine et lymphatique et active nos muscles. Je suis ce rituel « massage » tous les jours et plusieurs fois par jour en période de douleurs. Rien que l’effet de nos mains sur la peau fait du bien. Lorsque l’on a mal quelque part, on pose nos mains à cet endroit et on se met à le masser très naturellement, sans même y réfléchir. C’est la même chose pour notre petit ventre. Il ne faut pas avoir peur de se toucher quand on a mal. Au contraire, il est important de garder le contact avec cette partie du corps qui nous fait souffrir, d’oser la soigner et la chouchouter. Le risque est de vouloir oublier notre ventre, le mettre de côté pour qu’il nous fiche la paix… mais ça n’est pas une solution. Tiens : un sujet pour un prochain article dans mon Journal de chasseuse 😉 Et pour faire de ce rituel un moment réconfortant, utilisez une huile de votre choix (olive, coco, noisette, avocat,…) et ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles selon vos besoins du moment. Il n’y a plus qu’à se malaxer !

Icone CoeurLes tisanes à mémé

D’abord, l’eau chaude, ça réchauffe… de part le fait mon cher Watson. Ensuite, certaines plantes et épices comme le gingembre, le curcuma ou encore la cannelle réchauffent le corps et le coeur. Elles stimulent la circulation sanguine et nous font du bien. Pour ma part, je boit chaud tout au ont de la journée et selon mes besoins (anti-inflammatoire, digestion, détente, détox, énergie,…), je pioche dans les plantes adaptées dans ma panoplie de bocaux (des gros stocks à la maison et des petits pour le bureau). A vos bouilloires !

Icone CoeurChauffe Marcel, chauffe !

Quoi de plus naturel que la chaleur du soleil ? Dès que vous le pouvez, profitez des bienfaits de la lumière et de la chaleur. J’ai constaté que des voyages dans le sud sous de hautes températures (déjà plus hautes qu’en Normandie) m’on fait un bien fou. J’en repart détendue et…tiens ? Je n’ai pas eu mal ou beaucoup moins que d’habitudes ? De même qu’une séance de hammam ou sauna ne peut qu’aider à nous détendre et oublier un peu la douleur.

Bref, le chaud ne m’abandonne jamais, je peux toujours compter sur lui pour me soulager, c’est un coup de pouce imparable.

Alors chaud devant les filles !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply